Rechercher

La gemmothérapie pour les enfants : les bourgeons indispensables


La gemmothérapie peut s’utiliser à tout âge, y compris dès le plus jeune âge. De nombreux macérats de bourgeons existent mais ils ne sont pas tous adaptés aux enfants, et certains sont même à éviter. A l’inverse, d’autres sont particulièrement bénéfiques et appropriés pour modifier le terrain de l’enfant qui serait, par exemple, particulièrement nerveux ou sujet aux otites ou aux allergies.


Parmi les bourgeons, certains sont très intéressants pour contribuer au bien-être des enfants. Faisons le tour des bourgeons indispensables à l’enfant :


- LE ROSIER SAUVAGE

Bourgeon de la protection par excellence, le rosier sauvage est indiqué pour sa formidable action sur le système immunitaire. Grâce à ses fruits riches en vitamine C, il favorise le système de défenses naturelles des enfants, et plus particulièrement de ceux qui multiplient les inflammations de la sphère ORL (otites à répétition, tous et bronchites).


- LE SAPIN PECTINE

Le sapin pectiné est un véritable condensé de force et de vitalité : il joue ainsi un rôle important dans la croissance des jeunes enfants. Il favorise l’équilibre minéral osseux et la fixation du calcium, idéal lors de la croissance, lors de caries dentaires mais aussi pour la consolidation de fractures.


- LE TILLEUL

Grâce à ses propriétés calmantes, le tilleul aide les enfants à s’endormir paisiblement en éloignant les angoisses qui les empêchent de trouver le sommeil. Il améliore la qualité de leur sommeil, pour des longues nuits sereines. Il apaise les angoisses nocturnes, cause de réveils à répétition, et permet tout naturellement de canaliser l’énergie des petits, jamais fatigués.

Troubles récurrents ou passagers, le bourgeon de tilleul est un véritable allié pour les nuits de toute la famille.


CONSEILS D’UTILISATION :

Il convient de prendre les bourgeons sous forme de cure, en général de 3 semaines, pour en ressentir les bienfaits à moyen terme. Interrompre le traitement pendant 1 semaine entre chaque cure si la prise est renouvelée (jusqu’à 3 fois consécutives en traitement de fond).

Pour les enfants, compter une goutte par jour par année d’âge, à partir de 3 ans. Par exemple, un enfant de 4 ans prendra au maximum 4 gouttes par jour.

Prendre les gouttes sous la langue ou dans un peu d’eau, idéalement en dehors des repas. Selon le bourgeon, favoriser une prise à un certain moment de la journée (par exemple, le tilleul, le soir avant le coucher).


A noter que cette thérapie totalement naturelle n’a pas d’effets secondaires.


Emmanuelle Lamisse – Thérapeute en soins énergétiques