Rechercher

Organes et émotions en Médecine Traditionnelle Chinoise



Les émotions représentent des modifications de l’esprit en réponse à une perception très personnelle des messages et stimuli de l’environnement.

Dans la Tradition Chinoise, tradition qui a une conception holistique de l’être humain, c’est-à-dire qui ne sépare pas le corps et l’esprit, chaque organe possède des fonctions mentales et émotives, en plus de son rôle physique. Ainsi, chaque émotion est associée à un organe. Cette relation est réciproque : un organe équilibré entraîne des émotions justes, mais un problème de nutrition cause un déséquilibre au niveau de l’organe qui entraîne une perturbation émotionnelle.


Selon la Tradition Chinoise, les émotions sont des causes internes des maladies en générant des énergies perverses internes, c’est à dire des énergies circulant à l’inverse de la normale. Une activité émotionnelle est normale, c’est une réponse psychologique et physique à un stimulus venant d’un environnement extérieur. Tant qu’une émotion reste modérée et normale, elle n’affaiblit pas le corps et ne provoque pas de maladies. Lorsque l’équilibre est rompu, et que l’émotion devient trop intense, oppressante, c’est la porte ouverte aux maladies.


Les 5 émotions élémentaires sont :

1. LA COLERE : l’irritation, la frustration, l’insatisfaction, le ressentiment, le refoulement émotionnel, la fureur, la rage, l’agressivité, l’emportement, l’impatience, l’exaspération, l’animosité, l’amertume, la rancune, l’humiliation, l’indignation. elle affecte le FOIE qu’elle soit exprimée ou refoulée.

2. LA JOIE : l’exaltation, la frénésie, l’agitation, l’euphorie, l’excitation et l’enthousiasme extrême. Elle affecte le CŒUR.

3. LA TRISTESSE : la peine, le chagrin, la dépression, les remords, la mélancolie, l’affliction, la désolation. Elle affecte les POUMONS.

4. LES SOUCIS : l’anxiété, les pensées obsessives, les inquiétudes persistantes, le surmenage intellectuel, le sentiment d’impuissance, la rêverie, la rumination mentale, l’excès de pensées ou de soucis. Ils affaiblissent le couple RATE/PANCREAS.

5. LA PEUR : la frayeur, la crainte, l’appréhension et les phobies. Elle affecte les REINS.

Cependant, il ne faut pas considérer chaque émotion de base en relation à un seul organe. En effet, la tristesse par exemple, peut-être induite par un vide de Qi du poumon, ou de la rate ou du cœur ou du foie, des reins, de la vésicule biliaire. Un symptôme seul n’a pas de valeur, seul son environnement lui donne du sens.


D’où l’intérêt de réaliser un bilan énergétique complet, basé sur la prise des pouls, l’observation de la langue, et un examen approfondi de vos problématiques physiques, émotionnelles et psychiques.

N’hésitez pas à consulter !